Le Forum BioRESP a été lancé le 1er juin 2017 à Paris

 
 
 
VOIR LE PROGRAMME DU 1ER JUIN 

PROGRAMME

 
 
 
 
 
La transition bioéconomique a désormais sa communauté. Le 1er juin, le Forum BioRESP a reçu son baptême du feu ! Près de cent personnes ont rejoint  les locaux de l’ENGREF (AgroParisTech) avenue du Maine à Paris pour écouter et partager témoignages et préoccupations. La bioéconomie existe bel et bien mais son devenir n’est pas écrit. L’inscrire dans les logiques et contingences du vivant est l’enjeu clé qui requiert l’implication de toutes les parties prenantes, agricoles, industrielles, associatives, académiques, politiques…
Avec le Forum BioRESP, ces acteurs disposent maintenant d’une agora dédiée au dialogue pour identifier et débattre des opportunités, des dilemmes, des controverses. Un écosystème essentiel pour ajuster avec les acteurs concernés cette nouvelle économie qui tient compte de nos écosystèmes. Pour un développement harmonieux de la bioéconomie.
 
Ce domaine de la bioéconomie est important car il fait déjà partie de nombreuses stratégies nationales en Europe. La France depuis janvier 2017 s’efforce de mettre en place sa propre stratégie nationale. Une première source de controverse découle de la définition même du domaine de  la bioéconomie : un spectre qui va de la croissance verte jusqu’à la décroissance.  Une couverture très large, l’agriculture, les forêts, les océans dans le cadre d’une économie circulaire ou une couverture moins large : les produits bio-sourcés issues de ressources biologiques transformées grâce aux avancées du génie des procédés et des biotechnologies
Or, comme cela a été montré par Pierre-Alain Schieb, en point de départ lors de l’événement, faute d’actions concrètes et coordonnées à long terme, pour promouvoir une transition vers une bioéconomie en Europe, le résultat pourrait être une dépendance croissante de l’Europe vis à vis du charbon, du gaz naturel   et de la biomasse importée (huile de palme, sucre, granulés de bois etc.) simplement du fait d l’effet mécanique de la concurrence sur  les prix sur des marchés internationaux (Voir sa présentation PDF). Sans cadre réglementaire pour mettre en place une taxe carbone et  arrêter les subventions indirectes aux ressources fossiles il paraît difficile d’envisager une bioéconomie compétitive en Europe.
 
 
Dés lors, les controverses entre parties prenantes et acteurs si elles ne sont pas discutées au sein d’une plateforme sont un obstacle majeur à la mise en place de politiques publiques, de stratégies d’entreprises et de soutiens des citoyens/consommateurs susceptibles d’éviter l’avènement d’un scénario de dépendance.
Une table-ronde réunissant les représentants des 7 collèges du Forum BioRESP (monde agricole, monde industriel, pouvoirs publics, société civile, monde académique, Collectivités et territoires, Nouvelle génération) a permis aux acteurs de réagir et de dire leurs actions en matère de bioéconomie. Voir ici le Verbatim de leurs interventions.
 
Pour conclure la première session de la rencontre du 1er juin, Françoise Roure a explicité le type de transition nécessaire : passer le la culture du management du risque à la culture du management de la biorésilience.
 
 
Le lancement du Forum le 1 juin 2017 a permis de vérifier que ces attendus étaient partagés. Les participants ont jugé que l’événement était un succès, le niveau de participation élevé, la formule originale, les ateliers  riches. D’ailleurs, la diversité des participants et leur engagement dans ces 5 ateliers ont permis de recueillir prés de 110  thèmes portant sur les enjeux de la bioéconomie. Ces derniers sont répertoriés dans le document « Rapport de Production du Forum BioRESP ».
 
Les questions de modèles et de références comptables (« boites noires »), d’indicateurs,, d’interdisciplinarité, de compensation sont particulièrement ressorties de ces ateliers (60%des citations) au-delà des valeurs et des intérêts.  Ces derniers ont fait apparaître la nécessité de rapprocher  expertise et « concernement » des acteurs dans un cadre construit, tel que plateforme du Forum BioRESP le propose.
 
Cette collecte de thématiques permettra au Comité de Pilotage du Forum de proposer un plan de travail et de programmer des ateliers publics à l’automne 2017. Des propositions seront faites pour que le Forum BioRESP s’inscrive bien  au cahier des charges du Plan d’action de la Stratégie Nationale de la France.
 
Les organisateurs remercient vivement tous les participants et contributeurs qui se sont manifestés le 1 juin. Ils remercient également tous les adhérents de l’Alliance (ADEME, AgroParisTech, AgroParisTech Alumni, Entreprises pour l'environnement, Fondation Jacques de Bohan, Fondation Paris-Reims, Maison des sciences de l'homme Paris-Saclay, OREE, SupBiotech) qui ont financé  le lancement du Forum. Ils invitent dès maintenant les parties prenantes des différentes communautés (notamment les industriels, membres des générations futures ou de la société civile) à continuer à se manifester pour rejoindre et enrichir le Comité de pilotage. Chacun peut aussi apporter son concours à la préparation du Festival vivant 2018 sur le thème : Le vivant au cœur des transitions.
 
Notre partenaire Mediatico a réalisé de nombreuses interviews des acteurs présents le 1er juin. Nous publions ici celle de :
 
 
 
Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
 
 
 
VOIR LE PROGRAMME DU 1ER JUIN 

PROGRAMME

 
 

 
 


La MOISSON de la JOURNEE

La transition bioéconomique a désormais sa communauté. Le 1er juin, le Forum BioRESP a reçu son baptême du feu ! Près de cent personnes ont rejoint  les locaux de l’ENGREF (AgroParisTech) avenue du Maine à Paris pour écouter et partager témoignages et préoccupations. La bioéconomie existe bel et bien mais son devenir n’est pas écrit. L’inscrire dans les logiques et contingences du vivant est l’enjeu clé qui requiert l’implication de toutes les parties prenantes, agricoles, industrielles, associatives, académiques, politiques…
Avec le Forum BioRESP, ces acteurs disposent maintenant d’une agora dédiée au dialogue pour identifier et débattre des opportunités, des dilemmes, des controverses. Un écosystème essentiel pour ajuster avec les acteurs concernés cette nouvelle économie qui tient compte de nos écosystèmes. Pour un développement harmonieux de la bioéconomie.
 
Ce domaine de la bioéconomie est important car il fait déjà partie de nombreuses stratégies nationales en Europe. La France depuis janvier 2017 s’efforce de mettre en place sa propre stratégie nationale. Une première source de controverse découle de la définition même du domaine de  la bioéconomie : un spectre qui va de la croissance verte jusqu’à la décroissance.  Une couverture très large, l’agriculture, les forêts, les océans dans le cadre d’une économie circulaire ou une couverture moins large : les produits bio-sourcés issues de ressources biologiques transformées grâce aux avancées du génie des procédés et des biotechnologies
Or, comme cela a été montré par Pierre-Alain Schieb, en point de départ lors de l’événement, faute d’actions concrètes et coordonnées à long terme, pour promouvoir une transition vers une bioéconomie en Europe, le résultat pourrait être une dépendance croissante de l’Europe vis à vis du charbon, du gaz naturel   et de la biomasse importée (huile de palme, sucre, granulés de bois etc.) simplement du fait d l’effet mécanique de la concurrence sur  les prix sur des marchés internationaux (Voir sa présentation PDF). Sans cadre réglementaire pour mettre en place une taxe carbone et  arrêter les subventions indirectes aux ressources fossiles il paraît difficile d’envisager une bioéconomie compétitive en Europe.
 
 
Dés lors, les controverses entre parties prenantes et acteurs si elles ne sont pas discutées au sein d’une plateforme sont un obstacle majeur à la mise en place de politiques publiques, de stratégies d’entreprises et de soutiens des citoyens/consommateurs susceptibles d’éviter l’avènement d’un scénario de dépendance.
Une table-ronde réunissant les représentants des 7 collèges du Forum BioRESP (monde agricole, monde industriel, pouvoirs publics, société civile, monde académique, Collectivités et territoires, Nouvelle génération) a permis aux acteurs de réagir et de dire leurs actions en matère de bioéconomie. Voir ici le Verbatim de leurs interventions.
 
Pour conclure la première session de la rencontre du 1er juin, Françoise Roure a explicité le type de transition nécessaire :passer le la culture du management du risque à la culture du management de la biorésilience.
 
Le lancement du Forum le 1 juin 2017 a permis de vérifier que ces attendus étaient partagés. Les participants ont jugé que l’événement était un succès, le niveau de participation élevé, la formule originale, les ateliers  riches. D’ailleurs, la diversité des participants et leur engagement dans ces 5 ateliers ont permis de recueillir prés de 110  thèmes portant sur les enjeux de la bioéconomie. Ces derniers sont répertoriés dans le document « Rapport de Production du Forum BioRESP ».
 
Les questions de modèles et de références comptables (« boites noires »), d’indicateurs,, d’interdisciplinarité, de compensation sont particulièrement ressorties de ces ateliers (60%des citations) au-delà des valeurs et des intérêts.  Ces derniers ont fait apparaître la nécessité de rapprocher  expertise et « concernement » des acteurs dans un cadre construit, tel que plateforme du Forum BioRESP le propose.
 
Les organisateurs remercient vivement tous les participants et contributeurs qui se sont manifestés le 1 juin. Ils remercient également tous les adhérents de l’Alliance (ADEME, AgroParisTech, AgroParisTech Alumni, Entreprises pour l'environnement, Fondation Jacques de Bohan, Fondation Paris-Reims, Maison des sciences de l'homme Paris-Saclay, OREE, SupBiotech) qui ont financé  le lancement du Forum. Ils invitent dès maintenant les parties prenantes des différentes communautés (notamment les industriels, membres des générations futures ou de la société civile) à continuer à se manifester pour rejoindre et enrichir le Comité de pilotage.
 
 
 
 
 
 
VOIR LE PROGRAMME DU 1ER JUIN 

PROGRAMME

 
 

 
 

Derniers articles

Jean-Daniel ABEL demande aux pouvoirs publics de réguler la bioéconomie
Biologie
MOD_LATESTBLOGS_RATEBLOG:
0
La chimie biosourcée est en plein essor
Biologie
MOD_LATESTBLOGS_RATEBLOG:
0
Vers des bioéconomies flexibles et adaptées aux sociétés
Biodiversité
MOD_LATESTBLOGS_RATEBLOG:
0
L’industrie chimique des Etats-Unis : retour en force brutal grâce au gaz de schiste ?
Biologie
MOD_LATESTBLOGS_RATEBLOG:
0
Nos aliments sont-ils équivalents à ceux de nos aieux?
Biologie
MOD_LATESTBLOGS_RATEBLOG:
0

LES PARTENAIRES DU FORUM BioRESP

LES SOUTIENS
 
 
 
LES PARTENAIRES MEDIAS
 
 
 
 
 
L'ALLIANCE DES FINANCEURS