COMMUNAUTE du FORUM BioRESP

Cet espace est celui de la communauté des membres et amis du FORUM BioRESP

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Membres
    Membres Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
Derniers articles
L’industrie chimique des Etats-Unis : retour en force brutal grâce au gaz de schiste ?
par Pierre-Alain Schieb, Président BACKCASTING SAS, Prospective Stratégique.
Co-fondateur du Forum BioRESP
schiebpa@yahoo.fr
 
L’arrivée du gaz de schiste sur le marché des Etats-Unis a d’abord bouleversé le marché primaire du gaz, puis  le marché de la cogénération des centrales électriques. Maintenant le gaz de schiste va bouleverser l’industrie des produits chimiques d’une façon considérable avec des répercussions possibles sur le marché mondial.  Ce phénomène va potentiellement contribuer à retarder la mise en compétitivité de la bioéconomie industrielle.
Modifié le
Lectures : 760
Notez cet article:
0
Nos aliments sont-ils équivalents à ceux de nos aieux?
Une contribution de Christian Pacteau
 
Le sol est l'équivalent de notre microbiote.  Les invertébrés, champignons et bactéries décomposent la matière organique : encore faut-il la leur rendre annuellement !!!
Les champignons produisent l'humus et les mycorhizes qui relaient les racines nourrissent les plantes qui leur fournissent des sucres.
Les vers de terre conjuguent argile et  humus qui constitue la stabilité structurale des sols 
qu'en reste-t-il après l'usage des fongicides, herbicides, insecticides ? 
 
Plus généralement, la plante a besoin de 34 atomes dont 16 indispensables. Où les trouve-t-elle après 65 ans de NPK et le déficit criant en matière organique ? Les sols sont à la fois épuisés et morts.
 
Brian Halweilen a étudié les conséquences (2007)
Une pomme d'autrefois contenait 400mg de vit. C. Aujourd'hui, en conventionnel : 4mg. Donc, il faut consommer 100 pommes !
Modifié le
Lectures : 549
Notez cet article:
0
Changement de culture : de l’optimisation technique et financière à la biorésilience
Le 1er juin sera lancé le Forum BioRESP à Paris. Françoise Roure, présidente de la section sécurité et risques du Conseil général de l’économie au Ministère de l’économie, de l’action et des comptes publics, y interviendra pour encourager la culture de la biorésilience. Elle résume ici son propos.
 
La bioéconomie se déploie selon des chaînes de valeur qui se reconfigurent très progressivement. Les interdépendances qu'elle crée irriguent en réalité l'ensemble des mécanismes de financement et d'offre de biens et services. 
Ces mécanismes sont dorénavant orientés sur la réalisation des objectifs de développement durable
Modifié le
Lectures : 792
Notez cet article:
John Bell veut miser sur les énergies territoriales pour pousser les transitions bioéconomiques
 
Dans une interview exclusive donnée à The BioJournal., John Bell directeur de la bioéconomie à la DG Recherche et innovation de la Commission européenne discute «de la nécessité de sortir notre économie de sa dépendance à l'égard des ressources fossiles ». Mario Bonaccorso questionne John Bell en évoquant les 5 300 milliards de dollars de subventions mondiales sur les combustibles fossiles en 2015 (soit 6,5 pour cent du PIB mondial) qu’il désigne comme un système à la fois de distorsion de concurrence pour la bioéconomie mais aussi facteur de dégâts par les émissions de CO2 qu’il faut désormais compenser. John Bell s’emploie à impliquer les parties prenantes et les territoires
Modifié le
Lectures : 1656
Notez cet article:
0
Du côté des plantes : les nouvelles biotechnologies végétales en question
 
Par Peter Rogowsky, INRA, ENS Lyon
Article issu de la présentation du 16 sept lors du FESTIVAL VIVANT 
 
La génétique est un levier parmi d'autres pour relever le triple défi de l'agriculture qui doit garantir la sécurité alimentaire, en protégeant les ressources naturelles et en palliant la raréfaction des énergies fossiles. Au sein des approches génétiques, les biotechnologies végétales sont complémentaires à la sélection classique, avec laquelle elles partagent les mêmes bases, qui sont la mutation et la combinaison de matériel génétique ainsi que la sélection pour des traits agronomiques, écologiques ou de qualité. Les particularités des biotechnologies sont une prise en compte plus exhaustive des la variabilité génétique, son élargissement aléatoire ou réfléchi et l'utilisation de critères moléculaires liés à l'ADN dans l'étape de sélection.
 
Parmi les biotechnologies, les "new plant breeding techniques" (NBTs), en général, et la technique d'édition des gènes par CRISPR-Cas9, en particulier, font actuellement l'objet d'un intérêt croissant
Modifié le
Lectures : 1190
Notez cet article:
0

LES MEMBRES ACTIFS DE LA COMMUNAUTE DU FORUM BioRESP

Dorothée BROWAEYS est journaliste, rédactrice e...
Jean-Jacques Perrier est journaliste, coordinat...
Etudiante à AgroParisTech, je travaille à l'org...
UP' est le magazine d'actualités de l'innovatio...
Fondatrice et directrice de la rédaction de UP'...
Je suis actuellement en 3eme année de thèse en ...

Invité n'a pas encore mis à jour sa biographie
3D printing biomimétisme / biomorphisme Pho...
Notre équipe participe cette année au concours ...
Mises en Pièces est une association de théâtre ...

PROCHAINS RENDEZ-VOUS DE LA BIOECONOMIE

20 Mar 2018
02:00PM - 07:00PM
Forum BioRESP #2
12 Jui 2018
02:00PM - 07:00PM
Forum BioRESP #3
16 Oct 2018
02:00PM - 07:00PM
Forum BioRESP #4