COMMUNAUTE du FORUM BioRESP

Cet espace est celui de la communauté des membres et amis du FORUM BioRESP

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Membres
    Membres Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
Abonnez-vous à cette liste via RSS Articles liés au mot clé « bioéconomie »

Posté par le dans Biologie
Mycelium : un trésor tentaculaire sous nos pieds

Souvent ignorés les myceliums des champignons qui pullulent dans les sols conditionnent la régénération des écosystèmes. Une véritable mine d'or du sous sol, pour dépolluer les sols, créer des insecticides, traiter la variole et même la grippe... Des sources d'innovations biomimétiques, des ressources de biodesign, comme vont l'illustrer trois équipes présentes au village des initiatives du FESTIVAL VIVANT les 15-16-17 septembre 2016, à Paris. A ne pas manquer !

 

Les connaissances communes du vivant délaissent des variétés essentielles à sa survie. On s'extasie devant les espèces, de préférence animales, dont les caractères sont aisément repérables, tels les tigres ou les dauphins. On peut nourrir une passion exotique pour des animaux sauvages, comme les pandas et kangourous, oubliant qu'ils ne peuvent se mouvoir que dans un écosystème savament développé par cette puissance mystérieuse qu'on nomme Nature. A l'école, l'enseignement de la bio, maintenant élargit aux sciences de la terre, recèle encore de vastes angles morts, qui précipitent des drôles de réflexes de catalogage : animal ou végétal ? Animé ou statique ? Prédateur ou victime ? A l'image des algues ou des mousses, les champignons sont souvent associés au végétal, sans qu'on sache trop pouquoi.

Végétal le champignon ?

On a cru jusqu'en 1850 que les champignons faisaient partie du règne végétal. Mais cela fait au moins 1,3 milliards d'années qu'ils se complexifient, qu'ils relancent la marche de la biodiversité après chaque extinction de masse. Leur règne est si vaste qu'il dépasse largement celui de l'animal et du végétal réuni. On a découvert recemment que c'était également, et de loin, l'organisme le plus vaste sur Terre – 9 km² ! Alors pour comprendre ces organismes si particuliers, il faut passer passer sur le champignon - la partie visible de l'iceberg - l'organe producteur qui aide coloniser de nouvelles contrées. Zoom sur l'organisme lui même, le mycelium, système digestif et respiratoire, qui irrigue la vie des sols.

 

Sous la forêt, peut être déployée sous votre corps à la verticale, plus de 1000 km de mycelium, à travers un réseau si dense qu'il ne sera visible qu'au microscope électronique. Vous pouvez cependant en repérer en excavant la terre : sous les couches superficielles, se dessinent de fines ramifications blanches, exsudant souvent une odeur forte d'humus forestier. Le mycelium est en effet l'organisme qui produit l'humus ; de ce fait, le mycelium est indispensable à la génération du végétal, et par extension, du règne animal. En effet, les champignons mycorhiziens développent une association symbiotique avec le végétal : ils se nourissent de cellulose et en échange, fournissent des nutriments rares. Mieux : on découvre maintenant que les mychorizes peuvent activer des protéines végétales qui protègent les plantes contres des parasites. Une culture sur mycelium accélère donc grandement la croissance des plants : bio-protection, ressource alimentaire, et lutte contre l'assèchement, car le mycelium peut retenir 30 000 fois sa masse en eau !

Modifié le
Lectures : 4000
Notez cet article:
0
Les politiques s’emparent des enjeux bioéconomiques

En février dernier l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et techniques (OPECST) a publié le rapport au titre prometteur : « De la biomasse à la bioéconomie : une stratégie pour la France ». Censé aiguiller la stratégie future sur l’usage des biomasses, ce panorama ne fait qu'évoquer la question de la bioéconomie en France et n’exprime pas de véritables solutions. Cependant cette initiative s’ajoute à des réflexions de plus en plus nombreuses sur le sujet, annonçant la feuille de route stratégique de la France sur la bioéconomie qui sera publiée en juillet prochain.

 

 

...
COM_EASYBLOG_POST_TAGGED bioéconomie biomasse OPECST
Modifié le
Lectures : 2809
Notez cet article:
0
Les prémisses de l’agenda « bioéconomie » de la France

Le service de prospective du Ministère de l’agriculture (CEP) a publié début 2016 un rapport sur les enjeux de la bioéconomie. Alors que le gouvernement français va publier, début juillet, sa feuille de route pour soutenir les usages judicieux et soutenables des biomasses (productions agricoles ou marines, forêts, déchets, …) cette analyse pointe les questions stratégiques pour conduire des projets vertueux. Les deux auteures, Élise DELGOULET (du CEP) et Jeanne PAHUN, doctorante à l’université de Montpellier, CNRS-CIRAD, soulignent avec acuité les vigilances nécessaires un développement responsable de ce secteur. 

COM_EASYBLOG_POST_TAGGED bioéconomie biotechnologie
Modifié le
Lectures : 3238
Notez cet article:
0

LES MEMBRES ACTIFS DE LA COMMUNAUTE DU FORUM BioRESP

Dorothée BROWAEYS est journaliste, rédactrice e...
Jean-Jacques Perrier est journaliste, coordinat...
Etudiante à AgroParisTech, je travaille à l'org...
UP' est le magazine d'actualités de l'innovatio...
Fondatrice et directrice de la rédaction de UP'...
Professeur des universités en arts plastiques. ...
Je suis chercheuse en microbiologie et depuis q...
Artiste, Designer, Chercheur Ecosys...
Je suis actuellement en 3eme année de thèse en ...

Invité n'a pas encore mis à jour sa biographie

PROCHAINS RENDEZ-VOUS DE LA BIOECONOMIE

Aucun événement