COMMUNAUTE du FORUM BioRESP

Cet espace est celui de la communauté des membres et amis du FORUM BioRESP

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Membres
    Membres Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Biologie

Cette catégorie contient 1 article publié par un groupe de blogueurs

Yvon Le Hénaff a été élu le 12 décembre président du pôle de compétitivité Industries et agroressources (IAR), après le mandat de trois ans de Thierry Stadler. Le nouveau président souhaite que le pôle, dont le siège se trouve à Laon (Aisne), « conforte sa place de catalyseur du développement de la bioéconomie en France  ». Cela principalement pour créer de la valeur chez ses adhérents, qui sont à 60 % de TPE et des PME dans la conception et la production de bioproduits. Et aussi pour faire reconnaître aux pouvoirs publics, qui mèneront en 2018 un audit sur tous les pôles, que la bioéconomie est stratégique pour la France.

Yvon Le Hénaff, 65 ans, est directeur général depuis 2002 d'Agro-Industrie Recherches Développement (ARD), filiale du groupe coopératif Vivescia.Il va se consacrer désormais à accroitre les dynamiques du pôle IAR centré sur la valorisation de la ressource biologique (agriculture, forêt, ressources marines ou encore co-produits et résidus) pour des applications dans les domaines de l’alimentaire, de l’industrie et de l’énergie.

Modifié le
Lectures : 770
Notez cet article:
0

C'etait le 1er juin dernier! Le lancement du Forum BioRESP.

A cette occasion, Jean-Daniel Abel - co-auteur du rapport "Vers une bioconomie durable" voté par le Conseil économique et environnemental (CESE) en mars 2017- explique combien il faut que les politiques travaillent à mettre en cohérence les acteurs de la bioéconomie

 

...
Modifié le
Lectures : 715
Notez cet article:
0

Posté par le dans Biologie
La chimie biosourcée est en plein essor

Le cabinet spécialisé dans les études économiques sectorielles Xerfi a publié une étude dénommée « La Chimie du végétal – Valorisation de la biomasse en produits chimiques industriels : quelles perspectives à l’horizon 2020 ». Selon cette publication qui succède à une étude sur la chimie verte réalisée en 2015, l’activité du secteur va bondir de 5 % en 2017, et connaîtra une croissance 6 % par an en moyenne jusqu’en 2020.

article publié par Formule Verte

La production biosourcée dans la chimie en France va atteindre 20 %, contre actuellement 15 %. Des prévisions optimistes dues à l’évolution du cadre réglementaire avec l’entrée en vigueur de la loi de transition énergétique en 2015. Ce texte impose une augmentation progressive de la teneur en matière biosourcée dans les emballages, de 30 % en 2017 à 50 % en 2020. A ce propos, un décret en vigueur depuis le 1er juillet 2016, préconise l’interdiction des sacs plastiques à usage unique, excepté ceux qui sont réutilisables, et ceux issus de matières biosourcées.

Modifié le
Lectures : 923
Notez cet article:
0
L’industrie chimique des Etats-Unis : retour en force brutal grâce au gaz de schiste ?
par Pierre-Alain Schieb, Président BACKCASTING SAS, Prospective Stratégique.
Co-fondateur du Forum BioRESP
schiebpa@yahoo.fr
 
L’arrivée du gaz de schiste sur le marché des Etats-Unis a d’abord bouleversé le marché primaire du gaz, puis  le marché de la cogénération des centrales électriques. Maintenant le gaz de schiste va bouleverser l’industrie des produits chimiques d’une façon considérable avec des répercussions possibles sur le marché mondial.  Ce phénomène va potentiellement contribuer à retarder la mise en compétitivité de la bioéconomie industrielle.
Modifié le
Lectures : 1064
Notez cet article:
0
Nos aliments sont-ils équivalents à ceux de nos aieux?
Une contribution de Christian Pacteau
 
Le sol est l'équivalent de notre microbiote.  Les invertébrés, champignons et bactéries décomposent la matière organique : encore faut-il la leur rendre annuellement !!!
Les champignons produisent l'humus et les mycorhizes qui relaient les racines nourrissent les plantes qui leur fournissent des sucres.
Les vers de terre conjuguent argile et  humus qui constitue la stabilité structurale des sols 
qu'en reste-t-il après l'usage des fongicides, herbicides, insecticides ? 
 
Plus généralement, la plante a besoin de 34 atomes dont 16 indispensables. Où les trouve-t-elle après 65 ans de NPK et le déficit criant en matière organique ? Les sols sont à la fois épuisés et morts.
 
Brian Halweilen a étudié les conséquences (2007)
Une pomme d'autrefois contenait 400mg de vit. C. Aujourd'hui, en conventionnel : 4mg. Donc, il faut consommer 100 pommes !
Modifié le
Lectures : 813
Notez cet article:
0

LES MEMBRES ACTIFS DE LA COMMUNAUTE DU FORUM BioRESP

Dorothée BROWAEYS est journaliste, rédactrice e...
Jean-Jacques Perrier est journaliste, coordinat...
Etudiante à AgroParisTech, je travaille à l'org...
UP' est le magazine d'actualités de l'innovatio...
Fondatrice et directrice de la rédaction de UP'...
Je suis chercheuse en microbiologie et depuis q...
Artiste, Designer, Chercheur Ecosys...
Je suis actuellement en 3eme année de thèse en ...

Invité n'a pas encore mis à jour sa biographie
3D printing biomimétisme / biomorphisme Pho...

PROCHAINS RENDEZ-VOUS DE LA BIOECONOMIE

12 Jui 2018
02:00PM - 07:00PM
Forum BioRESP #3
16 Oct 2018
02:00PM - 07:00PM
Forum BioRESP #4