www.tek4life.eu

Tek4Life conçoit et organise

 

Les forums

 

 

 

L'événement

 

 

Tribunal POUR LES générations futures co-organisé avec la Commission Développement durable de l'Ordre des avocats de Paris et Usbek&Rica

Peut-on subvertir les normes comptables ?

Le 30 septembre 2019 (19 > 21.30)  au Barreau de Paris – 2, rue de harlay, Paris 1er

INSCRIVEZ VOUS au TGF du 30 septembre 2019

 

En partenariat avec (pressentis) :
 
                        
 
    
 
« Si les activités industrielles saccagent la planète, c’est que le système comptable de nos organisations est borgne ». Tel est le constat que font certains économistes aujourd’hui : la nature compte pour …du beurre ! Les dégâts sont tellement menaçants pour notre survie, qu’il devient urgent de les intégrer dans les comptes des entreprises, estiment-ils. 
Pour traiter cette aberration, ces « économistes dissidents » prônent le changement radical de notre référentiel comptable. Ils préconisent d’intégrer la préservation du capital naturel et du capital humain dans les comptes des organisations. « L’enjeu est simple, disent-ils. Il n’y aura pas transition écologique sans transformation comptable ». 
 
Le projet touche l’ADN de notre économie, son moteur… C’est donc une guerre ouverte qui est lancée entre ces économistes réformateurs et les tenants d’une économie préoccupée par le seul capital financier. Le normalisateur comptable international (IASB) n’entend pas forcément revoir ses standards pour tenir compte des « externalités », ces fardeaux des empreintes écologiques que les comptables de la planète ont l’habitude d’ignorer. La légitimité de cette autorité qui édicte les normes pour toute l'industrie mondiale est toutefois contestée, notamment en Europe. 
Des pratiques émergentes montrent l'intérêt de prendre en compte les milieux de vie. Les entreprises font des rapports extrafinanciers qui renseignent sur les impacts environnementaux et sociaux des entreprises. La référence à de nouveaux indicateurs de résilience ou de bien-être manifestent aussi combien le PIB est dépassé... Le temps est-il venu de subvertir les normes comptables? 
 

PROJET 

 
Le Tribunal pour les Générations Futures® est un format inventé par Usbek & Rica. Sur ce modèle, Le Forum BioRESP propose de mettre en accusation Jacques Richard. Ce professeur d’économie à Paris-Dauphine est le faiseur de trouble par qui le scandale se propage. Ce lanceur d’alerte a osé développer une nouvelle manière de compter. Pour tenir compte des valeurs du vivant et du monde social. Son système s’appelle CARE pour Comptabilité Adaptée au Renouvellement de l'Environnement. Il s’agit d’une nouvelle grammaire pour intégrer la performance écologique
 
 
On définira plusieurs chefs d’accusation 
- Perturbation des valeurs de référence (externalité…) 
- Atteinte à la stabilité des autorités (IASB)
- Appel à la rébellion 
 
Nous définirons les deux camps opposés avec 3 personnalités mobilisées pour argumenter leurs positions. 
Camp 1 : la protection du monde qui marche
- Autorités des normes comptables 
- Spécialistes du reporting intégré (extrafinancier) 
-
 
Camp 2 : le besoin de changer de cadre
- Le directeur de la Chaire Comptabilité écologique (AgroParisTech) 
- le vice-président de l’Ordre des experts comptables
….
 
Chaque camp sera défendu par deux avocats 
 
 

AVEC QUI ? 

La plateforme BioRESP qui a organisé le 16 octobre 2018 le Forum BioRESP sur la comptabilité écologique  coordonne cette opération, en lien avec OREE. 
 

QUAND ? 

Le tribunal se tiendra le 30 septembre au barreau de Paris.  Il rassemblera des experts en comptabilité (Ordre des experts-comptables, Autorité des normes comptables… ) des praticiens, des chercheurs de de la chaire Comptabilité écologique d’AgroParisTech, des associatifs, et des responsables d’entreprises.
 
 
Pour en savoir plus et vous inscrire
 

Références : 

Par Jean-Jacques Perrier, 13 décembre 2018, UP’ Magazine 
 
par Alexandre Rambaud, Dorothée Browaeys, Jean-Paul Karsenty, Clément Feger. 
Tribune parue dans UP Magazine, 6 février 2019