Le Blog de Dorothée Browaeys

Cet espace est celui de la communauté des membres et amis du FORUM BioRESP

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Membres
    Membres Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
Les effets pervers du pétrole bon marché sur la bioéconomie
L’espoir de voir les produits biosourcés remplacer au moins partiellement les produits d’origine fossile serait-il en train de s’estomper, au moins à court terme ? La conférence Bio Based Materials, qui s’est tenue à Cologne, du 9 au 11 mai 2017 atteste que le bas prix du baril de pétrole empêche l’innovation biosourcée de décoller
 
Par Pierre-Alain Schieb, ancien chef des projets de l'OCDE notamment bioéconomie 2030), premier titulaire de la Chaire de bioéconomie industrielle de Neoma Business School, Auteur et co-auteur de Bioraffinerie 2030 (L'Harmattan, 2014) et co-auteur de Compétitivité et soutenabilité de la bioéconomie 2050 (L'Harmattan, 2016).
 
 
La neuvième conférence Bio-Based Materials organisée par Nova Institut a réuni environ deux cents représentants de l’industrie et de la recherche appliquée dans le domaine de la biochimie. La plupart des participants sont venus d’Allemagne avec quelques représentants des Pays Bas, de la Belgique, des pays scandinaves, un représentant du Canada, de la France, de l’Italie.
Si la chimie du végétal qui permet de valoriser les biomasses est au cœur de ce rendez-vous de Cologne, il n’en reste pas moins que la domination des produits pétro-sourcés dans les molécules plateformes les plus utilisées est en train de reprendre de plus belle
Modifié le
Lectures : 484
Notez cet article:
Changement de culture : de l’optimisation technique et financière à la biorésilience
Le 1er juin sera lancé le Forum BioRESP à Paris. Françoise Roure, présidente de la section sécurité et risques du Conseil général de l’économie au Ministère de l’économie, de l’action et des comptes publics, y interviendra pour encourager la culture de la biorésilience. Elle résume ici son propos.
 
La bioéconomie se déploie selon des chaînes de valeur qui se reconfigurent très progressivement. Les interdépendances qu'elle crée irriguent en réalité l'ensemble des mécanismes de financement et d'offre de biens et services. 
Ces mécanismes sont dorénavant orientés sur la réalisation des objectifs de développement durable
Modifié le
Lectures : 554
Notez cet article:
Stephane le Foll soutient l'economie de la photosynthèse
Lors du Conseil des ministres du 18 janvier 2017,  Stéphane Le Foll a présenté une communication sur l’agriculture et la bioéconomie. Il a annoncé la mise en place d'un comité  réunissant pouvoirs publics, secteurs professionnels concernés et société civile pour décliner les actions concrètes de la stratégie française de la bioéconomie qui sera dévoilée ces jours-ci.
Modifié le
Lectures : 1373
Notez cet article:
0
Les prouesses du bois de Woodoo, rempli de résine
Verra-t-on demain tables, bateaux et immeubles en bois transparents ? C’est le pari de la startup Woodoo qui a breveté une technologie capable, à l’échelle moléculaire, de doter le bois de propriétés incroyables. Cette innovation ferait du bois « le matériau le plus performant de notre siècle », selon son fondateur, Timothée Boitouzet, architecte, biologiste et amoureux du bois.
 
Article repris du site Alim'Agri du Ministere de l'Agriculture
 
Seize prix de l’innovation récoltés en 2016 pour sa première année d’existence, c’est dire les espoirs placés dans la startup Woodoo et sa technologie. En étudiant à l’échelle microscopique la structure du bois dans les laboratoires d’Harvard et du MIT (Massachusetts Institute of Technology) Timothée Boitouzet, passionné par les constructions en bois, se rend compte que « remplir la structure poreuse du bois par une résine naturelle lui transfère de nouvelles propriétés : il devient translucide, imputrescible, bien plus solide que le bois d’origine et plus résistant au feu.
Modifié le
Lectures : 1322
Notez cet article:
John Bell veut miser sur les énergies territoriales pour pousser les transitions bioéconomiques
 
Dans une interview exclusive donnée à The BioJournal., John Bell directeur de la bioéconomie à la DG Recherche et innovation de la Commission européenne discute «de la nécessité de sortir notre économie de sa dépendance à l'égard des ressources fossiles ». Mario Bonaccorso questionne John Bell en évoquant les 5 300 milliards de dollars de subventions mondiales sur les combustibles fossiles en 2015 (soit 6,5 pour cent du PIB mondial) qu’il désigne comme un système à la fois de distorsion de concurrence pour la bioéconomie mais aussi facteur de dégâts par les émissions de CO2 qu’il faut désormais compenser. John Bell s’emploie à impliquer les parties prenantes et les territoires
Modifié le
Lectures : 1459
Notez cet article:
0

Derniers articles

La chimie biosourcée est en plein essor
Biologie
MOD_LATESTBLOGS_RATEBLOG:
0
Vers des bioéconomies flexibles et adaptées aux sociétés
Biodiversité
MOD_LATESTBLOGS_RATEBLOG:
0
L’industrie chimique des Etats-Unis : retour en force brutal grâce au gaz de schiste ?
Biologie
MOD_LATESTBLOGS_RATEBLOG:
0
Nos aliments sont-ils équivalents à ceux de nos aieux?
Biologie
MOD_LATESTBLOGS_RATEBLOG:
0
Les effets pervers du pétrole bon marché sur la bioéconomie
Biologie
MOD_LATESTBLOGS_RATEBLOG:

PROCHAINS RENDEZ-VOUS DE LA BIOECONOMIE

Aucun événement